changer travail

Retour en France

Les clefs d'un retour en France réussi 

Vous êtes partis à l'étranger la fleur au fusil (et vous avez eu bien raison!), l'expérience a été une succession de montagnes russes émotionnelles :

  • j'adore ce pays je veux faire ma vie ici

  • c'est la galère ici

  • finalement il y a du bon et du mauvais comme partout


Après quelques temps vous souhaitez ou devez revenir dans notre doux pays.

Que vous soyez ravis ou que vous le soyez moins, revenir en France après une expatriation requiert de l'énergie et du temps, au moins autant que lorsque vous êtes partis vous expatrier.

"Mais non c'est mon pays ça va aller comme sur des roulettes". Alors, bravo pour cet enthousiasme, en effet ça ne va pas être la mer à boire, cependant mieux vaut être au fait de ce qui vous attend pour bien gérer le tout !


Revenir en France : une nouvelle expatriation

Vous allez revenir et vous vous attendez peut-être à retrouver notre pays tel que vous l'avez laissé. Alerte rouge, j'ai un scoop pour vous (qui m'aurait aidée à l'époque où je revenais) : la vie ne s'est pas arrêtée pendant votre absence. 
Beaucoup de choses ont changé, que ce soit en termes administratifs, pour la recherche d'emploi et aussi concernant votre entourage.

Voyons cela en détails.

Les questions à se poser avant le retour en France

Vous revenez, vous êtes tout feu tout flamme, excité par cette nouvelle expérience, enthousiaste à l'idée de retrouver des baguettes et du vin à chaque coin de rue et pourtant vous êtes. peut-être anxieux. Par où commencer lorsque l'on veut rentrer ?

La recherche d'emploi en France ? Ou le logement ? Et mes affaires, je les ramène comment ?


La recherche d'emploi en France

Revenir puis chercher un emploi ou chercher un emploi depuis l'étranger et attendre d'en trouver un pour revenir ?

Si vous êtes en mesure de choisir (vous êtes toujours sous contrat à l'étranger) et que vous n'êtes pas "pressé", pourquoi ne pas commencer à tâter le terrain et à faire des baby steps par exemple ? (article détaillant cette technique Prendre le temps de changer de voie professionnelle afin de voir si votre profil plaît ?

Je répertorie également tous les sites m'ayant servi en termes d'emploi dans cet article La liste de sites pour un retour en France serein.

Vous pouvez essayer de trouver à distance, même si cela est plus compliqué que d'être sur place, j'ai plusieurs personnes dans mon entourage pour qui cela a fonctionné : vous faites des entretiens skype, si vous repassez par la France vous calez un entretien avec les personnes concernées, si elles ne sont pas pressées de vous embaucher il y a une carte à jouer !

J'avais préféré pour de multiples raisons rentrer d'abord en France (on n'allait pas se priver de petites vacances brésiliennes avant de rentrer) et mon projet professionnel n'était pas encore assez clair dans ma tête pour savoir à quelle porte j'allais frapper.

Mon conseil (ou plutôt ce qui a fonctionné pour moi) : jouer franc-jeu dès le départ, avec votre adresse à l'étranger, votre numéro de téléphone étranger et expliquer en 3 lignes votre situation "je suis à l'étranger et suis à la recherche d'opportunités pour commencer à partir de ...".


De l'art de la valorisation de votre expérience internationale


Tout le monde pense comme vous (nous) ?

Quand je pense à mon état d'esprit quand je suis rentrée, je souris en repensant à ma naïveté de l'époque : je pensais que les employeurs allaient percevoir la valeur de mon expérience à l'étranger, ce que ça m'avait apporté, ce que ça pourrait apporter à l'entreprise.

J'étais convaincue que tous allaient percevoir le bénéfice commun que cela pourrait apporter dans une entreprise. Alors là, comment vous dire... ça a un peu eu les allures d'un four. 

Je suis toujours convaincue de l'importance de faire un tour ailleurs et des qualités intrinsèques que cela nous apporte ("soft skills"), je pense en revanche que ce n'est pas évident pour la personne que vous aurez en face de vous, surtout si elle n'a jamais eu cette démarche-là. 

Emmenez-les vos interlocuteurs dans votre histoire !

Je me souviens d'entretiens où on "zappait" rapidement mes expériences à l'étranger alors que j'avais envie de crier "c'est le plus important voyons !", tous ne partageront pas cette vision.

Autrement dit, vous ne serez pas accueilli comme le messie, et peut-être (pas forcément), une personne avec un parcours plus "conventionnel" (3 ans en France chez X puis 2 ans chez Y toujours en France) sera plus compréhensible aux yeux de votre potentiel employeur.

C'est là que vous devez intervenir pour "ouvrir les yeux" de votre interlocuteur en expliquant votre histoire, en quoi votre expatriation est une ressource inestimable pour son entreprise (mettez-y le paquet). Non vous ne faisiez pas du chien de traineaux au canada 24h/24 7 jours sur 7, non vous ne passiez pas l'essentiel de votre temps pieds nus sur les plages de Thaïlande, non vous ne surfiez pas du matin au soir à Sydney.


Ca ce sont les avantages collatéraux que vous vous êtes créés, vous avez aussi énormément appris dans l'entreprise, au travail (bien sûr en dehors aussi mais allons-y part étape), dites-le, ce n'est pas une évidence pour tous. Ne vous braquez surtout pas, expliquez à la personne en face de vous pourquoi votre expérience est inestimable pour son entreprise.

Des personnes ouvertes comme vous ne courent pas les rues ! Insistez également sur votre niveau en langues : même si vous n'en aurez peu ou moins besoin dans votre futur travail, cela veut dire beaucoup de choses sur votre courbe d'apprentissage "je suis arrivé(e) au Japon je ne parlais pas un mot, à force de prendre des cours le week-end et d'échanger avec des locaux, je suis capable de soutenir une conversation professionnelle".

En gros, croyez-y sinon personne ne le fera pour vous. Si vous êtes vraiment convaincu que votre expérience internationale vous a apporté des bénéfices, partagez-le avec la personne en face de vous, emmenez-la dans votre histoire. On aime tous les histoires :)


Le déménagement international : comment ramener ses affaires en France ?

Rentrer en France

Ah ! Le fameux déménagement, c'est ici que le bât blesse. Comment ramener ce que vous avez accumulé ou tout simplement 2-3 cartons qui vous tiennent à coeur ?

Selon les pays il y a plusieurs solutions : 

  1. Faire un "vrai déménagement"

  2. Envoyer des cartons (comme des colis)

  3. Tout vendre et rentrer avec une valise

  4. Acheter plusieurs valises (rentrer avec 6 valises par exemple)

Tout va dépendre du pays dans lequel vous êtes.

Je détaille ces points-là dans un autre article Envoyer des cartons en France.

Pour la listes des sites pouvant vous aider, je vous invite à lire mon article spécifique sur ce thème La liste de sites pour un retour en France serein.

Inscription à la sécurité sociale et autres aides post expatriation 


S'inscrire à la sécurité sociale

Vous venez de rentrer, vous êtes déjà soulagé(e) d'avoir à nouveau accès à la santé française.

Appelez la sécurité sociale dès votre retour, un délai de carence de 3 mois sera observé à partir du moment de l'inscription. 


Si vous n'avez pas de travail en arrivant je vous conseille vivement d'adhérer rapidement à une mutuelle (il en existe de très efficaces et simples d'utilisation comme alan.eu) qui vous permettra de faire vos RDV médicaux de retour sereinement.


Aides : chômage et RSA

Vous venez de rentrer, vous cherchez du travail et êtes sans ressource pour le moment, inscrivez-vous à pôle emploi. Chaque cas est particulier, vous verrez lors de votre RDV avec un conseiller si vous pouvez percevoir une aide ou pas. Si tel n'est pas le cas, je vous conseille de prendre RDV avec une assistante sociale pour prétendre au RSA.


Trouver un logement post expatriation


Retour en France


Je distingue ici 2 cas : Paris et les autres villes. N'ayant vécu qu'à Paris en France je ne suis pas une experte du logement ailleurs (ni à Paris d'ailleurs, je vous partage uniquement ma vision des choses ;) ).


Un profil atypique

Vous n'allez, encore une fois, pas "rentrer dans les cases" des agences qui proposent des biens à la location.

Je vous conseille, à chaque dépôt de dossier, d'écrire une lettre manuscrite (1ère page de votre dossier) expliquant votre situation, que vous revenez de l'étranger d'où l'absence des feuilles d'imposition, de joindre des feuilles de paie de l'étranger avec une annotation pour convertir la somme en €.

Ok, vous ne partez pas en position de favori dans cette course aux logements, à Paris j'ai essuyé beaucoup de refus avant d'avoir un accord pour un appartement.

Ne vous démoralisez pas, vous allez bien finir par tomber sur quelqu'un qui comprend votre situation. Discutez avec l'agent immobilier ou les propriétaires, créez du lien avec vous : on préfère toujours faire affaire avec quelqu'un de sympathique, que l'on sent bien, vous ne croyez pas ?

Si vous avez déjà vécu en France auparavant, joignez des quittances de loyer (même si cela date de plusieurs années, peu importe!).


Recherche de logement avec un emploi

Si vous avez un emploi, je ne me fais pas de souci pour vous, vous trouverez rapidement quelque chose, même si votre situation est "atypique".

Privilégiez les particuliers, plus aptes à comprendre votre situation, ne négligez cependant pas les agences qui ont une offre beaucoup plus large.

J'avais finalement trouvé un logement par une agence à mon retour du Brésil.

J'étais auto-entrepreneur, j'ai demandé à mon employeur de me faire un papier attestant de mon salaire, que j'étais embauchée etc, je pense que ce genre de "petit plus" a fait la différence, même sans CDI.


Recherche de logement sans emploi

Sans emploi, la tâche va être plus ardue. Si vous n'avez pas la possibilité de vous repliez dans votre famille, je vous conseillerai de tenter votre chance avec les particuliers et les agences quand même et également de se pencher sur la sous-location le temps de trouver un emploi et de trouver un logement de long terme.

Diffusez votre recherche sur les réseaux sociaux et les groupes de retour en France + français de [Ville/pays} où vous étiez".

Peut-être qu'un expatrié sera content de vous louez son logement pendant son expatriation (lui comprendra bien votre situation !).


Comment s'intégrer lors d'un retour en France ?

Une fois que tous les détails "pratiques" sont réglés, reste la question de votre vie personnelle.

Vous êtes partis pendant X années, la vie a continué et il va falloir donner de votre personne pour à nouveau vous adapter, faire à nouveau partie du quotidien de vos amis, réapprendre les codes (j'entends par ici comprendre comment fonctionnent les personnes ici).
Peut-être d'ailleurs que vous revenez en France et que vous vous installez dans une nouvelle ville avec tout à y refaire !

Je suis pour ma part revenue du Brésil la bouche en coeur en me disant "cool je reprends mon ancienne vie".
Erreur de débutant ;)

Quand je suis revenue d'Espagne il y a 6 mois déjà, la réadaptation fut beaucoup plus facile.

A mon retour du Brésil je me suis rendue compte que


Ca c'était le monde avec moi : 

Retour en France

Ca c'était le monde sans moi

Retour en France

La Terre ne s'est pas arrêtée de tourner en mon absence, mes amis ont eu une vie sociale entre temps, même s'ils sont ravis de mon retour c'était à moi de faire les efforts nécessaires pour rentrer dans leur quotidien à nouveau.

L'erreur que j'ai commise était de penser que j'allais reprendre ma vie à l'endroit où je l'avais laissée.

Rien de bien grave, il faut apprivoiser à nouveau votre entourage et vos interactions sociales.

Vous êtes parti et par conséquent êtes sorti de la vie de vos amis, il faudra provoquer la réinsertion dans leur vie, c'est tout.

Je vous parle des états d'esprit post expatriation dans mon article 3 symptômes post-expatriation.


Profitez de cette nouvelle expatriation

J'ai vraiment pris ce retour comme une nouvelle expatriation : mon regard sur la France a changé, j'y reviens avec un état d'esprit différent, en ayant changé également moi-même, ce n'est pas parce que c'est notre pays que tout va être beaucoup plus facile.

Oui cela va être plus facile à certains niveaux (si votre famille est ici, que vous avez gardé contact avec vos amis de toujours) mais pas forcément à d'autres.

Ce qui a marché pour moi était de ne pas m' attendre à retrouver exactement ce que je connaissais de la France d'avant : c'est plutôt de me dire que j'allais être une touriste dans mon propre pays et de profiter un maximum des côtés positifs d'ici.

Pour ma part ces côtés étaient et sont : la sécurité, la gastronomie, l'esprit critique, l'égalité des chances, les escapades "faciles" (Europe et France) et les légumes français (oui oui !).


Peut-être que pour vous la liste sera différente ! Mais faites cette liste, et à chaque fois que l'envie de râler contre la France vous prendra regardez-la. Moi aussi je râle parfois contre certains aspects français, et je repense à ma petite liste et je me tais :)


Vous allez pouvoir rencontrer beaucoup de personnes ayant vécu la même expérience que vous, continuer à parler la langue apprise précédemment grâce à des meetup, croquez la France à pleines dents.

Et si l'envie vous en prend, une nouvelle expatriation vous attend ! Comment partir travailler ailleurs ? Lisez mon article 5 astuces pour partir travailler à l'étranger.


Quels ont été les enjeux lors de votre retour ?
Dites-le moi en commentaires dans les articles du blog !

Retour en France

Derniers articles en relation avec l'expatriation et le retour en France

3 symptômes post-expatriation

Tu es rentré en France, ton esprit n'est plus occupé par les dizaines de démarches à effectuer, tu as un job, un logement. Tout roule, non ?Moyennement. Une fois l'allégresse de la lune de miel passée, tu peux ne pas être co (...)

En savoir plus »