changer travail

5 étapes pour un changement professionnel réussi

#changer de voie

 

Ca y est, tu as fait le plus dur. Maintenant, tu es lancé.

Tu t'es donné l'élan et c'est le plus important. Maintenant, il s'agit de prendre ton envol. Encore une fois, c'est comme pour le devoir de maths à faire pendant les vacances : ça te travaille toutes les vacances et une fois que tu passes à l'action ce n'est pas si douloureux que ça.

Je te partage ici mes 5 astuces pour faire en sorte que ce changement professionnel s'opère dans l'allégresse : 

  1. Parler de ta décision

  2. S'y voir et y croire

  3. Entrer en contacts avec des personnes ayant ce que tu convoites

  4. Aller à des évènements

  5. Reconsidérer ton projet continuellement

1) Parler de cette décision autour de soi

Si on veut arrêter de fumer, le crier sur tous les toits t'engage vis-à-vis de ton entourage ce qui augmente fortement ta détermination. Tu as pris une décision, partages-la avec ton entourage ! Dans les "coups de mou" tu y penseras et tu seras beaucoup plus enclin à garder le cap de ton choix.

2) S'y voir et y croire

S'y croire est de loin le point le plus important. Y croire et s'y croire. Si tu "croyotes"seulement à ton projet de changement, qui y croira ?

Y croire permet d'y arriver. S'y voir, s'y projeter, en parler au futur et non au conditionnel permet d'assoir ton projet. Ce qui compte c'est d'être persuadé que ça arrivera. Je ne dis pas ici d'y penser très fort et d'attendre dans son canapé que la solution arrive à ta porte. Mais déjà, changer ton mindset est un énorme pas qui te permettra d'aller où tu souhaites et de faire les actions appropriées.

Quel sera ton futur poste ? Ton futur pays ? Quand ? Qui seront les personnes avec qui tu interagiras ? Dans quel cadre ?

Définis le cadre de tes envies.


3) Entrer contact avec des personnes qui ont le job de tes rêves

Aujourd'hui nous avons la chance de pouvoir utiliser Linkedin qui est un outil formidable pour "chasser" les personnes avec qui nous souhaitons parler. 

Tu rêves de devenir pâtissier alors que tu travailles dans un cabinet de systèmes d'information? En 2-3 recherches sur Linkedin tu peux trouver des personnes ayant des similitudes avec ton parcours qui seraient sûrement ravies de pouvoir t'aider.

Il faut aussi se "dé-censurer" : non tu ne vas importuner personne, si tant est que ton intention est sincère et désintéressée : tu souhaites rencontrer une personne pour échanger avec elle, comprendre comment elle a fait, t'inspirer, te faire un ami, etc pas pour qu'il te donne une adresse mail de RH, ou un contact pour un partenariat. La sincérité se sent, même à travers un mail :)

Si quelqu'un dans la rue te demande son chemin, ça te fait plaisir de l'aider si tu as la réponse, non ? Par contre si la personne te demande de l'argent tout de suite après pour prendre le bus tu ne te sentirais pas avec un couteau sous la gorge ?


4) Aller à des évènements

Linkedin est un outil hyperpuissant que l'on peut utiliser pour la mise en relation.

Pour rencontrer des personnes ayant le même intérêt que toi, l'application Meetup est un outil exceptionnel. Tu peux y rejoindre, gratuitement le plus souvent, un groupe ayant le même intérêt que toi. Dès lors tu as accès aux évènements, conférences, etc...aux meetups en somme ! En plus de nourrir ton intellect tu peux y faire de nombreuses rencontres et échanger sur les sujets t'intéressant.


5) Réévaluer en permanence ton projet

Ne pas confondre persévérance et obstination.

Avoir un projet en tête ne veut pas dire foncer tête baissée et s'y tenir coûte que coûte alors même que tu sens que tu n'es pas dans la bonne direction.

Si ton projet est de devenir pâtissier et qu'au fur et à mesure de ta démarche tu te rends compte que ce n'est peut-être pas le métier fait pour toi...ce n'est pas grave ! Il n'y a aucun enjeu, tu as le droit de changer d'avis ! Peu importe que tu te sois engagé dans une direction, vis-à-vis de tes proches notamment en expliquant tes projets, personne ne perdra la face. 

Quand je suis partie au Brésil, je suis partie pour au moins 5 ans...je voulais m'y tenir coûte que coûte. Jusqu'au jour où je me suis rendue compte que je n'avais pas réévalué mon projet, qu'après plus de 3 ans là-bas il était temps pour moi de repartir. Songer à ce qui te fait du bien, être en capacité de changer d'avis est une force, non une faiblesse. Si tu veux en savoir plus je t'invite à lire l'article sur Mes changements professionnels.

Et toi, quelles sont tes astuces pour aller au bout de tes décisions ? Dis-le moi en commentaires.